Reprogrammer son subconscient avec les ondes


Est-ce que vous vous souvenez de la première fois où vous avez essayé de faire du vélo ? Est-ce que vous avez déjà essayé de maîtriser un nouvel instrument de musique ? Est-ce que vous pouvez compter dénombre de répétitions nécessaires avant d’apprendre une chorégraphie ?

Généralement, les premières tentatives de synchronisation d'un nouvel ensemble d'actions complexes sont difficiles. Une fois que nous devenons plus habitués, et donc plus habiles, ces mouvements commencent à demande moins de conscience jusqu'à ce que tout commence à se dérouler naturellement. Tous ces mouvements automatiques sont guidés par l'une des forces intérieures les plus puissantes qui régissent le comportement humain - l'esprit subconscient (également communément appelé l'esprit non conscient).

Le modèle mental à trois niveaux

  • L’esprit conscient définit toutes les pensées et actions au sein de notre conscience. Par exemple, la beauté et le plaisir de l'odeur d'une rose.

  • Le subconscient correspond aux processus psychiques non accessibles au sujet conscient. C’est une faculté mentale qui permet de faire, de ressentir et de penser de manière automatique, sans s'en rendre compte. Le subconscient traite la mémoire sur le long terme, emmagasine nos expériences passées, nos croyances et agit sur notre comportement. Le subconscient est comparable à un disque dur qui archive un tas d’informations au cours de notre vie. Il agit de manière répétitive et sous l’impulsion d’automatismes comme une machine. Par exemple, notre capacité à conduire une voiture : une fois que nous sommes qualifiés, nous cessons de penser aux vitesses à utiliser, aux pédales à appuyer ou au rétroviseur à regarder, mais nous pouvons toujours prendre conscience de ce qui a été fait une fois que nous y pensons.

  • L’inconscient définit tous les événements et souvenirs passés, bien que parfois inaccessibles, peu importe à quel point nous essayons de nous souvenir pour évoquer les choses. Par exemple, le premier mot que nous avons appris à dire ou ce que cela faisait de pouvoir marcher tout seul.


Comment fonctionne le subconscient

Quand notre subconscient est programmé, il répète sans cesse et automatiquement des informations qu’il a enregistrées. Ces programmes nous ont été transmis dans notre enfance par d’autres personnes : nos parents, éducateurs, enseignants, la famille. Nous les avons enregistrées comme des vérités et nous en avons fait des croyances sur lesquelles nous nous appuyons chaque jour sans même nous en rendre compte. Notre vie devient alors le reflet de nos croyances, de nos certitudes. C’est ainsi qu’une fausse croyance peut devenir, chez nous, une vérité. « Nous sommes ce que nous pensons. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde » disait Bouddha. Gandhi plus tard a justement étoffé « Vos croyances deviennent vos pensées, vos pensées deviennent vos mots, vos mots deviennent vos actions, vos actions deviennent vos habitudes, vos habitudes deviennent vos valeurs, vos valeurs deviennent votre destinée.« Finalement, nous ne vivons pas réellement notre vie car notre vie se résume à une répétition de programmes appartenant à d’autres personnes.


Les ondes cérébrales

Le cerveau possède des milliards de neurones et chaque neurone se connecte (en moyenne) à des milliers d'autres. La communication se fait entre eux par de petits courants électriques qui voyagent le long des neurones et à travers d'énormes réseaux de circuits cérébraux. Lorsque tous ces neurones sont activés, ils produisent des impulsions électriques – visualisez une onde ondulant à travers la foule dans une arène sportive – cette activité électrique synchronisée entraîne une « onde cérébrale ». Lorsque de nombreux neurones interagissent de cette manière en même temps, cette activité est suffisamment forte pour être détectée même en dehors du cerveau. En plaçant des électrodes sur le cuir chevelu, cette activité peut être amplifiée, analysée et visualisée. C'est l'électroencéphalographie, ou EEG - un mot sophistiqué qui signifie simplement un graphique électrique du cerveau. (Encéphalon, le cerveau, est dérivé du grec ancien « enképhalos », qui signifie dans la tête.)


L'une des manières dont les « ondes cérébrales » EEG transmettent des informations est leur taux de répétition. Certaines oscillations, mesurées sur le cuir chevelu, se produisent à plus de 30 cycles par seconde (et jusqu'à 100 cycles par seconde !) vagues. Vues de cette façon, les ondes cérébrales se déclinent en cinq catégories, chacune correspondant à une lettre grecque. Comme nous le verrons, ces différentes ondes cérébrales correspondent à différents états de pensée ou d’expérience.

Ondes Gamma Fréquence : 32 - 100 Hz Elles sont associées à la perception accrue, l’apprentissage, la résolution de problèmes. Ondes bêta Fréquence : 13-32 Hz Elles sont associées à un état d’alerte, à une conscience d'alerte normale, à la pensée active Par exemple, la conversation active, la prise de décisions, la résolution d’un problème, la concentration sur une tâche, l’apprentissage d’un nouveau concept Ondes alpha Fréquence : 8-13 Hz Elles sont associées à un état de détente physique et mentale. Les ondes cérébrales alpha sont parmi les plus faciles à observer et ont été les premières à être découvertes. Elles sont détectables lorsque les yeux sont fermés et l'esprit détendu. On les retrouve aussi souvent lors d’activités telles que le yoga, l’endormissement, les activités créatives et artistiques.

Ondes thêta Fréquence : 4-8 Hz Elles sont associées à la créativité, la perspicacité, les rêves, C'est un état très hypnotique dans lequel nous devenons plus ouverts à l'information, et donc plus influençables par la suggestion. Selon le professeur Jim Lagopoulos de l'Université de Sydney, des études antérieures ont montré que les ondes thêta indiquent une relaxation profonde et surviennent plus fréquemment chez les praticiens de la méditation très expérimentés. La recherche a également montré une association positive des ondes thêta avec la mémoire, la créativité et le bien-être psychologique. Entre la naissance et l’âge de 7 ans les enfants fonctionnent surtout en basses fréquences delta et thêta. C’est pour cela que les enfants peuvent acquérir un si grand volume d’informations. Ils observent attentivement ce qui se passe dans leur milieu et adoptent le comportement et les croyances de leur entourage. Nous utilisons ces ondes du cerveau Thêta lorsque nous prenons des promesses avec nous-même. Nous retournons à ce même état Thêta pour abolir ces promesses. L'état Thêta nous permet d'éliminer immédiatement et de remplacer des schémas de pensées particuliers sur tous les niveaux où ils sont enregistrés dans le corps : nous libérer de ces schémas libère notre énergie et notre libre arbitre. Quelques schémas fondamentaux seulement supportent des milliers de croyances connexes. Le plus souvent, les ondes cérébrales thêta sont fortement détectables lorsque nous rêvons pendant notre sommeil (pensez au film Inception), mais elles peuvent également être stimulées pendant la méditation profonde, les tâches habituelles comme le brossage des dents.

Ondes delta Fréquence : 0,5-4 Hz Elles sont associées au sommeil et aux rêves. Ce sont les ondes cérébrales les plus lentes et les plus fortes lorsque nous profitons d'un sommeil réparateur dans un état sans rêve. C'est aussi l'état où la guérison et le rajeunissement sont stimulés, c'est pourquoi il est si crucial de dormir suffisamment chaque nuit.

Pourquoi changer ses ondes cérébrales Le Dr. Joe Dispenza est devenu célèbre pour ses recherches sur les neurosciences et la manifestation du changement. Il explique dans ses travaux qu’en changeant nos ondes cérébrales de bêta à alpha à thêta, nous sommes capables de contourner l'esprit analytique afin d'entrer dans le système d'exploitation du corps, autrement connu sous le nom de système nerveux autonome ou subconscient. Cette dissociation de tout ce qui est connu dans notre réalité matérielle 3D est la clé qui ouvre la porte du monde quantique. C’est de l'autre côté de cette porte que nous pouvons commencer à avoir une influence consciente sur notre corps, parce que lorsque la porte entre l'esprit conscient et l'esprit subconscient est ouverte, nous sommes ouverts à la suggestibilité de l'information. Par conséquent, nous pouvons reprogrammer notre subconscient.

En même temps, en ne portant plus notre attention sur la matière, mais plutôt sur l'énergie ou la fréquence, nous entrons dans le champ quantique. Nous devenons une pure conscience et nous pouvons créer la réalité avec plus d'énergie et moins de matière. Et nous pouvons exécuter de plus grands effets sur le monde de la matière 3D.

Croyances limitantes Une croyance limitante est un état d'esprit, une conviction ou une croyance que vous pensez être vraie et qui vous limite d'une manière ou d'une autre. Cette croyance limitante pourrait concerner vous, vos interactions avec d'autres personnes ou avec le monde et son fonctionnement. Malheureusement ces croyances peuvent brider notre potentiel. Par exemple, cette petite voix qui vous dit « non mais je suis pas capable, c’est pas pour moi, c’est trop difficile, je peux pas le faire », c’est typiquement une croyance limitante. Ces croyances sont toxiques car elles nous empêchent de nous réaliser en instillant l’incapacité. Les croyances limitantes peuvent vous empêcher de faire de bons choix, de saisir de nouvelles opportunités ou d'atteindre votre plein potentiel. Elles peuvent vous garder coincé dans un état d'esprit négatif et vous empêcher de vivre la vie que vous désirez vraiment.

Les techniques de modulations des ondes cérébrales


Le Kaléidoscope

Lorsque vous regardez dans un kaléidoscope, les visuels contournent votre néocortex, ce qui signifie qu'ils contournent la partie de votre cerveau qui associe les choses aux souvenirs. En d'autres termes, votre cerveau ne peut pas associer ce que vous voyez à tout ce qu'il a vécu dans le passé. La plupart de nos vies éveillées, notre cerveau passe à comparer une situation à une autre, pour aider nos décisions et notre survie. Lorsque vous contournez cela, vous pouvez créer une porte vers le subconscient. Au fur et à mesure que cela se produit, votre propension à être influencé augmente parce que votre esprit analytique est amoindri. Cela a pour conséquence que vous pouvez adopter de nouvelles idées avec facilité, surmonter les pensées et les émotions auxquelles vous pouvez vous accrocher. L'association du kaléidoscope avec des techniques de visualisations type Mind Movie permet donc au cerveau d’entrevoir de nouvelles possibilités. La combinaison de la manipulation des ondes cérébrales et de la perception visuelle est la clé pour que cela fonctionne.

Neurofeedback Le Neurofeedback est une technique thérapeutique clinique qui permet une rééducation de l’activité du cerveau via les ondes cérébrales et qui propose au patient l’apprentissage « des émotions et/ou des comportements adaptés » guidé par ordinateur. Le système d’apprentissage par ordinateur est basé dans la thérapie Cognitive Comportementale, sur le paradigme du comportement appelé le conditionnement opérant, où la réponse est conditionnée. Cela veut dire : quand une opération du cerveau est effectuée, une récompense est donnée au patient sous forme de graphique, d’un film qui est visionné avec une luminosité suffisante ou d’un jeu qui est exécuté avec succès. Après des répétitions suffisantes..., engageant le fonctionnement du cerveau avec des zones ciblées, le comportement associé à ce processus particulier du cerveau devient un comportement appris.

L’hypnose L’hypnose correspond à « un état de conscience modifié », état qui peut être induit par un professionnel mais aussi par nous-même. L’état hypnotique est d’ailleurs régulièrement atteint, lors du visionnage d’un film, d’une période de grande concentration ou au contraire lorsque l’on « décroche » de la réalité et que l’on se met à rêvasser. L’esprit est alors soit focalisé sur une pensée, soit totalement libéré et se laisse aller à son imagination. Pour atteindre l’état hypnotique, le plus simple est de passer par certaines étapes. La principale est appelée l’induction. Cette phase permet de focaliser l’attention du sujet et de le faire entrer dans un état hypnotique. Il en existe un très grand nombre, cependant elles peuvent être réunies en deux catégories : les inductions longues et les inductions courtes. Les courtes sont généralement plus directives et ne prennent que quelques minutes, voire quelques secondes. Les longues sont plus permissives et peuvent permettre au sujet d’être davantage impliqué dans son état hypnotique. L’étape suivante est celle de l’approfondissement. Le thérapeute invite alors le client à être de plus en plus relaxé. Cela permet lui d’accentuer encore son état hypnotique.

Psych-K Mise au point par un américain Robert Williams, la méthode PSYCH-K est efficace pour reprogrammer son subconscient. Cette méthode consiste à :

Instaurer un dialogue direct avec le corps. Un test musculaire est réalisé en face à face ou à distance. Ensuite, pendant l’étape d’équilibration, on installe un état de « cerveau unifié » qui libère la résistance au changement et facilite l’adoption de la nouvelle croyance choisie. Bruce Lipton, célèbre auteur de « Biologie des croyances » a vanté les bienfaits du Psych-K.

La méditation Le Dr Steven Laureys dirige le Centre du cerveau au CHU de Liège. Il est un spécialiste du coma et des états de conscience modifiés. Dans ses travaux, il a pu collaborer avec Mathieu Ricard pour évaluer les ondes cérébrales lors d’exercices de méditation. Il explique que la méditation commence à avoir des effets positifs sur le cerveau dès les premiers exercices, d’autant plus encourageant pour s’y mettre. De nombreuses autres études scientifiques ont été menées sur la méditation : plus de 1300 depuis ces 20 dernières années et témoignent elles aussi d’une modulation des ondes cérébrales en permettant une augmentation de l’attention, une meilleure régulation des émotions et une augmentation de la mémoire. L'activité électrique enregistrée sur le cerveau des méditants montre une augmentation des d'ondes gamma. Et plus la méditation est pratiquée, plus les ondes gamma sont présentes, quelles que soient les activités effectuées. S’ensuit donc une meilleure présence, un éveil particulièrement accru.

L’EFT C'est une technique psycho-corporelle de traitement des blocages émotionnels liés à des événements passés, présents ou que l'on anticipe. « Psycho » parce qu’il s’agit de se connecter par la pensée à notre problème, et « corporelle » car nous stimulons certains points sur notre corps avec le bout de nos doigts. Ces points spécifiques se trouvent à l’extrémité des méridiens énergétiques, ceux décrits par la médecine traditionnelle chinoise il y a plus de 5000 ans. La psychologie énergétique se base sur les techniques ancestrales comme la médecine chinoise ainsi que sur les dernières recherche en neurosciences et en physique quantique. La méthode est validée par une centaine d’études scientifiques, méta-analyses, accessibles en ligne : wwww.research.EFTuniverse.com. Au cours l’année 2016, Gary et Donna ont eu l’occasion d’observer ces changements d’ondes cérébrales en tant réel chez des personnes pendant qu’elles reçoivent des séances d’EFT, qu’elles soient accompagnées d’un thérapeute ou qu’elles pratiquent l’EFT en auto-traitement. Les premières études sur le terrain montrent des changements très rapides et significatifs dans les schémas globaux des ondes cérébrales qui reflètent la libération de problèmes émotionnels pendant les séances, et un mouvement vers une fonction cérébrale plus optimale. Ils ont une réduction de l'énergie cérébrale, qui se produit plus rapidement qu'au cours d'une simple période de relaxation, souvent en un seul tour de tapotements. Lorsque le cerveau fonctionne plus efficacement, la quantité d'activité électrique mesurée à travers le crâne diminue. Ils ont pu également observer une augmentation de la symétrie des ondes cérébrales ; c'est-à-dire que les deux côtés du cerveau commencent à travailler ensemble de manière plus équilibrée. Enfin, les fréquences souvent associées à l'intensité émotionnelle, à l'anxiété, au stress, aux inquiétudes négatives et à une possible histoire de dépendance, se sont réduit significativement à mesure que les problèmes émotionnels se sont libérés lors du tapotement.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout